Dear Katiopae, un hommage aux bijoux africains


De tout temps, des bijoux ont été créés à partir de cornes, d’os et de coquillages pour évoluer vers des matériaux plus précieux comme les pierres et les métaux. Les bijoux les plus anciens seraient originaire d’Afrique du Sud. 41 petits coquillages percés auraient été retrouvés sur le site archéologique de Blombos en Afrique du Sud. L’Afrique reste un continent riche en art traditionnel et les bijoux participent comme les masques et les sculptures à la transmission d’une Histoire.

Pour en parler Aïcha Lady Tanko, fondatrice de Dear Katiopae, une marque de bijoux africains. Ces collections ont pour but de faire connaître et mettre en valeur le travail d’artisans de divers pays africains. Passionnée par l’Afrique, elle rêve aussi de pouvoir contribuer modestement à son développement. Elle fonde « BASE – Bana Association pour le savoir et l’éducation » puis Dear Katiopae en 2016 Deux projets que mène Aïcha en parallèle à ses études à l’IDHEAP – l’Institut des hautes études en administration publique ». Aïcha nous raconte comment est née cette aventure… Dear Katiopae.

A propos du sujet :

Au micros :

Danièle , Fabien

Dans la rubrique :

La Rose des Vents

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *