La Suisse dans le processus de paix en Colombie


Le 26 septembre 2016, le Gouvernement colombien et les FARC-EP _ Les forces armées révolutionnaires de Colombie _ signent un Accord de paix après 52 ans de conflit. Refusé par la population mais ratifié par le Congrès le 24 novembre, il doit maintenant être appliqué. Au-delà du désarmement des FARC et d’un cessez-le-feu bilatéral, le Gouvernement colombien s’est engagé à lutter contre les organisations criminelles, qui s’en prennent aux défenseurs des droits de l’homme et des mouvements sociaux, avec notamment le soutien de « pays amis ». La Suisse fait partie de ces « pays amis et soutient les efforts de paix en Colombie. Depuis 2002, la Colombie est un pays prioritaire de la politique suisse en matière de paix et de droits de l’homme. La Confédération joue un rôle de facilitateur dans ce processus de paix grâce à divers programmes de la Division Sécurité humaine (DSH) et de la Direction du développement et de la coopération (DDC). La Suisse en Colombie est aussi très active dans la protection des militants des droits de l’homme, dans le processus de restitution des terres aux personnes déplacées à l’intérieur du pays et dans d’autres sous-domaines du processus de paix actuel.

Pour mieux comprendre les enjeux de cette construction post-conflit et mieux cerner le rôle de la Suisse, une intervention de Francia Marquez invitée dans le cadre d’un cycle de conférences sur le thème « Processus de paix colombien : quelles perspectives ? ». Un événement organisé le 5 avril à l’Unil par Attilio Bernasconi, assistant diplômé à la Faculté des sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne et doctorant SSP en anthropologie sociale et culturelle et le Groupe « Regards Critiques ».

Francia Marquez est une activiste afro-colombienne, elle a gagné en 2015 le Prix national pour la défense des droits de l’homme en Colombie. Pour cette responsable communautaire de La Toma, dans le département du Cauca, il est nécessaire de dépasser le conflit armé pour avancer dans le processus de paix et de porter la voix des minorités ethniques et culturelles au-delà des frontières pour faire avancer les promesses du Gouvernement colombien à l’endroit des minorités.

Pour aller plus loin :

Pour mieux comprendre les relations bilatérales Suisse-Colombie :
Jean-Pierre GONTARD, « La Suisse et la construction de la paix en Colombie : le rôle clé de l’iued », Annuaire suisse de politique de développement : http://aspd.revues.org/275

Pour mieux comprendre les revendications des minorités culturelles et ethniques en Colombie :
Laetitia Braconnier Moreno, « Les droits spécifiques des minorités ethniques et culturelles dans l’Accord de paix entre les FARC-EP et le Gouvernement colombien du 24 août 2016 », La Revue des droits de l’homme:
http://revdh.revues.org/2526 ; DOI : 10.4000/revdh.2526

Paix et violence en Colombie, un article de Enzo Nusso dans Politique de sécurité: analyses du CSS – n°191 – Mai 2016

 

A propos du sujet :

Au micros :

Danièle , Fabien

Dans la rubrique :

La Rose des Vents

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *