Parcours migratoires et santé sexuelle


Bien que la Suisse semble assurer une bonne protection en matière de droit à la santé sexuelle et reproductive à l’ensemble de sa population, un groupe reste en marge : les femmes requérantes d’asile ! Or les questions de santé sexuelle et reproductive jouent un rôle essentiel dans l’état de santé physique et psychique de cette population ; certaines, confrontées à des mariages forcés ou des violences sexuelles chez elles et durant leurs parcours migratoires, ont besoin d’une attention particulière. C’est ce qui ressort d’une récente étude réalisée par Santé Sexuelle Suisse dans tous les cantons de Suisse; les résultats de cette analyse ont fait l’objet d’un article publié en janvier 2018 sur le site de Reiso, une revue d’information sociale : « Parcours migratoires : la santé sexuelle négligée ». Il paraît urgent dans ce contexte de prendre en compte leur santé et de mettre en place des procédures adéquates pour mieux les accompagner. Et c’est justement dans cette perspective que Santé Sexuelle Suisse souhaite, par diverses mesures, améliorer ces prochaines années l’accès aux informations et aux prestations en matière de santé sexuelle et reproductive pour ces personnes.

Un point sur cette étude avec Barbara Berger, Directrice de Santé Sexuelle Suisse.

A propos du sujet :

Au micros :

Danièle , Fabien

Dans la rubrique :

La Rose des Vents

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *