Le délit de solidarité 2


Commettre « un délit de solidarité » c’est courir le risque d’être jugé et condamné pour avoir aidé des personnes migrantes en situation irrégulière en Suisse. Il s’agira d’explorer la tension entre le respect du droit et de la loi d’une part et l’entraide solidaire de l’autre. Pour éclairer ce sujet, nous recevons Clémence Demay, Assistante et doctorante au Centre de droit public de l’Université de Lausanne.

A propos du sujet :

Dans les rubriques :

La Rose des Vents , Voix d'Exils

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le délit de solidarité