Stéphane


Avant de commencer à collaborer au «Grand Direct», je n’avais quasiment plus jamais écouté la radio depuis les diffusions sur «Couleur 3» des concerts des «Ramones» et des «Satellites» en direct du «Leysin Rock Festival». On peut donc en déduire, j’imagine, que je ne nourris pas un intérêt particulier pour ce type de média — surtout si l’on sait que durant la même période j’ai publié plusieurs centaines de numéros de mes différents fanzines (dont un quotidien pendant une semaine), j’ai édité une brassée de fascicules de littérature (im)populaire, j’ai créé des livres jeux ou dont vous êtes le héros, j’ai lancé une paire de journaux muraux, le dernier en date d’inspiration dacquienne, j’ai scénarisé des bandes dessinées, je me suis essayé au haïku, j’ai collaboré avec «L’affranchi» et «L’oeil nu» notamment, j’ai programmé des films africains à «Pôle Sud», j’ai fait de la photo (par copinage, j’ai même eu la chance d’exposer deux fois !) et j’ai réalisé des courts métrages…

Quant à ma rubrique hebdomadaire, ne comptez pas sur moi pour vous expliquer pour quelle raison je la tiens ou ce que je désire transmettre au travers d’elle, je suis bien trop occupé à la rédiger et à l’enregistrer pour avoir le temps de penser à ce genre de futilités. D’ailleurs, j’y retourne sans tarder !