L’histoire de Madagascar: entre divisions politiques et unité culturelle

Ecouter ce podcast

L’histoire de Madagascar se construit autour de quatre grandes périodes : son peuplement marqué par une mosaïque de migrations successives qui auraient commencé au cinquième siècle avant Jésus-Christ, la naissance de plusieurs royaumes du quinzième au dix-septième siècle, la dynastie Mérina à l’origine de l’unification de Madagascar et la période coloniale qui s’éteint en 1960 avec l’indépendance de l’Île rouge.

Si les malgaches n’ont jamais remis en cause l’existence d’une « Unité culturelle fondamentale » transmise par leurs ancêtres, l’Île-continent reste tout au long de son histoire déchirée par des divisions politiques nourries par des intérêts hégémoniques et économiques.

Notre invité, Ranaivo Mahaleo RAZAKANIRINA , passionné d’histoire et d’origine malgache, nous permettra de mieux comprendre ce phénomène. Ce qui constitue l’unité des malgaches, ce n’est pas son histoire politique, mais c’est le fait d’avoir hérité d’un fond culturel unique et d’avoir une langue commune.

«Depuis la proclamation de l’indépendance en 1960, le Malgache jouit du statut de citoyen alors qu’il était sujet au temps des Royaumes et du Royaume de Madagascar, et indigène sous la Colonisation. Cette mutation n’a entraîné aucun changement dans l’unicité de la culture fondamentale » (Ramandimbilahatra, 2010).

Plus d'infos sur l'émission