Le téléphone des migrants 2


L’Union Démocratique du Centre (UDC) a récemment lancé une initiative parlementaire qui permettrait aux autorités de fouiller les téléphones portables des requérants d’asile qui arrivent en Suisse pour établir leur identité. L’initiative est soutenue par la Commission des institutions politiques du Conseils des États. Est-elle sur le bon chemin pour se concrétiser en loi ? Quels sont les enjeux ?

Notre invitée :
Léonore Cellier, étudiante en Master de droit, criminalité et sécurité des technologies de l’information à l’Université de Lausanne. Actuellement stagiaire auprès du Préposé cantonal à la protection des données et à la transparence à Genève.

 

A propos du sujet :

Réalisé par :

Boris

Dans la rubrique :

La Rose des Vents

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le téléphone des migrants